Leo Demidov, tome 1 : Enfant 44 de Tom Rob Smith

 

 

 

Hiver 1953, Moscou. Le corps d’un petit garçon est retrouvé sur une voie ferrée. Agent du MGB, la police d’Etat chargée du contre-espionnage, Léo est un officier particulièrement zélé. Alors que la famille de l’enfant croit à un assassinat, lui reste fidèle à la ligne du parti : le crime n’existe pas dans le parfait État socialiste, il s’agit d’un accident. L’affaire est classée mais le doute s’installe dans l’esprit de Léo. Tombé en disgrâce, soupçonné de trahison, Léo est contraint à l’exil avec sa femme, Raïssa, elle-même convaincue de dissidence. C’est là, dans une petite ville perdue des montagnes de l’Oural, qu’il va faire une troublante découverte : un autre enfant mort dans les mêmes conditions que l' » accident  » de Moscou. Prenant tous les risques, Léo et Raïssa vont se lancer dans une terrible traque, qui fera d’eux des ennemis du peuple…

                 

  • Leo Demidov, tome 1 : Enfant 44 de Tom Rob Smith Machine-à-écrire-500
  • Parution 2009
  • Editions Belfond
  • 398 pages

 

 

 

Avis de Camille

Enfant 44 est un policier/thriller qu’on ne voit pas venir. On m’a parlé de ce livre en me disant qu’il s’agissait d’une enquête sur des meurtres d’enfants. Le sujet n’est certes pas réjouissant mais je me suis laissée tenter quand j’ai croisé cet audiolivre à la médiathèque.

Le résumé officiel n’est que très partiel et ne concerne que la deuxième partie du roman. Avant tout c’est de Leo Demidov dont il est question. L’enquête sur les meurtres d’enfants n’arrive que dans un second temps.

Dans toute la première moitié de l’histoire, on suit Leo dans sa vie quotidienne d’agent du MGB entre les arrestations, les traques, la torture pour obtenir des aveux etc.
D’ailleurs on fait sa connaissance quand il se rend chez les parents du petit garçon trouvé mort près d’une voie ferrée pour expliquer qu’il n’y a pas eu de meurtre mais simplement un accident.
Leo ne vit que pour satisfaire ses supérieurs et le Parti. De toutes façons il n’a pas le choix.

Ce n’est que quand il est « muté » avec sa femme dans la milice d’une petite ville (pour une raison que je ne vous dévoilerais pas) que l’enquête démarre vraiment. On a déjà parcouru près de la moitié de l’histoire…

Leo est un personnage très intéressant et j’ai beaucoup apprécié qu’on le découvre petit à petit. Je l’ai vu changer en même temps que mon opinion sur lui.
Raïssa, sa femme est aussi digne d’intérêt à mes yeux. C’est un personnage entier dont la ligne directrice ne bouge pas, contrairement à son mari.

Il y a d’autres personnages qui gravitent autour du couple, des « gentils » et des « méchants ». Sur chacun d’eux l’auteur prends le temps d’écrire au moins un petit paragraphe pour permettre à son lecteur de mieux le cerner.

Pour ce qui est de l’enquête, j’ai aimé le contraste avec ce dont on a l’habitude : pas d’analyse ADN, pas de fichier commun d’empreintes génétiques, voire même pas de collaboration entre les services de police. Leo mène son enquête seul et contre l’avis du Parti.

Bref c’est un roman inhabituel dans lequel l’ordre des choses n’est pas respecté. Et ça fait du bien parfois !

Mention spéciale #1 au twist de la fin que je n’ai pas vu venir du tout et que j’ai adoré.
Mention spéciale #2 à Frédéric Meaux qui est le lecteur de cet audiolivre. J’ai beaucoup aimé sa façon de lire, plus rapide que ce que j’avais écouté jusque là.

 

Extrait du livre

 

 » Depuis plusieurs décennies, les gens n’agissaient plus selon leur conception du bien et du mal, mais en fonction de ce qui pouvait plaire ou non à Staline. Leur vie ou leur mort dépendant de ses annotations sur une liste : un trait devant leur nom les sauvait, l’absence de trait les condamnait. Voilà à quoi se résumait le système judiciaire. « 

 

Note de Camille

 4
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s