Felicity Atcock, tome 4 : Les anges sont sans merci de Sophie Jomain

 

 

 

« Des fées sorties de nulle part sont responsables du plus grand drame de ma vie. Elles m’ont mise K-O, ça, c’est certain, mais il ne sera pas dit que je me suis laissé marcher sur les pieds. Car s’il y a bien un truc qu’il ne faut jamais faire, sous peine de représailles, c’est voler à une femme ce qu’elle a de plus cher. Alors, c’est vrai que je n’ai pas vraiment le profil de la grande méchante, mais je suis quand même prête à leur botter l’arrière-train, même si pour ça, je dois faire face à ce que je redoutais le plus : la trahison. »

                 

  • Felicity Atcock, tome 4 : Les anges sont sans merci de Sophie Jomain Machine-à-écrire-500
  • Parution en mars 2016
  • Editions J’ai lu
  • 280 pages

 

 

 

Avis de Marine

Sophie Jomain est une auteur qui arrive à combler ses milliers de lecteurs grâce à ses romans aux multiples genres. J’ai découvert sa plume en lisant sa série jeunesse Les étoiles de Noss Head que je n’ai pas su apprécier (mais Camille oui, son avis). Cette série a pourtant tout pour plaire mais la littérature new adult et jeunesse ne me réussit pas. J’ai retenté ma chance avec sa romance contemporaine Cherche jeune femme avisée et là, coup de cœur. Je suis donc partie à la pêche aux informations et j’ai entendu parler de sa série Félicity Atcock. Un peu réticente au début, étant habituée à lire de la bit-lit avec les éditions Milady, je me suis un jour lancée en empruntant le premier tome à la médiathèque.

Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre mais le résultat a été fabuleux. Sophie Jomain m’a tout de suite emportée dans son univers original et ses personnages hauts en couleurs.

Félicity Atcock est une jeune femme qui vit dans la banlieue Londonienne et mène une vie paisible.
Ça c’était avant de se réveiller au côté d’un homme blanc comme un cachet mais beau comme un ange. Elle ne croyait pas si bien penser. Une morsure à la cuisse et les crocs de son partenaire d’une nuit vont la plonger dans un monde où les mots tranquillité et calme sont bannis du dictionnaire.
Félicity va découvrir l’existence des anges, des entre-deux, des vampires… Rien qui ne laisse présager un retour à la petite vie qu’elle affectionnait tant.

Sophie Jomain n’a cessé de bonifier sa saga au fil des tomes. Les intrigues sont parfaitement ficelées et nous poussent à dévorer chaque opus avec toujours plus de plaisir et d’empressement. Les personnages crées par l’auteur sont comme je le disais ci-dessus hauts en couleurs. Terrence et Stan, les deux nouveaux « hommes de la vie » de Félicity sont à croquer. Quant à Félicity elle même, elle fait partie de mes personnages féminins préférés. Bourrée d’humour et bien dans ses chaussons, elle traverse les épreuves et accepte sa nouvelle vie d’une manière qui m’a fait éclater de rire à de multiples reprises. C’est un véritable aimant à ennuis mais ça lui va tellement bien que l’on ne peut que la trouver parfaite.

Dans ce quatrième tome, nous retrouvons Félicity Atcock totalement désemparée. Les fées lui ont volé ce à quoi elle tient le plus au monde. Une Félicity en colère, ça vaut le détour croyez moi. Elle est bien décidée à affronter toutes les embûches qui la sépareront de son précieux.

Toujours accompagnée de Stan et de Terrence, sans parler des autres personnages secondaires, la jeune femme va pénétrer le royaume des fées, un endroit où l’on ne ressort jamais indemne. Mais pour ça, elle aura besoin de toute l’aide possible et imaginable. Félicity ne va pas lésiner sur les moyens…

Avec Les anges sont sans merci, Sophie Jomain signe un tome plus dur et sombre que les précédents mais l’humour reste omniprésent ce qui permets d’alléger certaines situations plus que chaotiques pour nos personnages préférés.

L’intrigue qui me tient en haleine depuis de le début de la série n’a de cesse de me frustrer. Encore et toujours plus. Sophie Jomain joue avec nos nerfs et on en redemande ! L’un des immenses talents de cette auteur que j’affectionne particulièrement c’est d’arriver à se renouveler. Le fil conducteur reste le même depuis le premier tome mais elle arrive toujours à me surprendre, à m’enrôler encore plus dans cette histoire que je dévore à pleines dents.

Les descriptions de l’univers qu’elle a imaginées sont tellement bien imagées que je n’ai aucun mal à visualiser ce que je lis et ça ne rends l’histoire de Félicity Atcock que meilleure. Quand ce n’est pas le royaume des fées, c’est l’enfer… Et ça fait froid dans le dos.

Ce quatrième tome termine encore une fois sur un cliffhanger et quel cliffhanger ! J’ai bien envie de dire que Sophie Jomain aime torturer ses lecteurs mais elle nous gâte tellement avec ses écrits que je lui pardonne.

Le tome 5 est paru mais comme je ne veux plus être frustrée, je vais patienter, enfin tenter, jusqu’à la parution du sixième et dernier tome. Je suis sûre que l’attente va encore une fois valoir le détour.

Ne faites pas comme moi, lisez sans hésitations cette excellente série fantastique et partez à la rencontre de Félicity Atcock et de ses amis-ennemis.

Extrait du livre

 

« Ma super copine était maquée avec un vampire, ma tante en était un, mon père était un démon, celui de mon fils était un […] et le type qui me plaisait était un lycan. Même mon patron n’était pas normal! Youhou! »

 

Note de Marine

 5
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s