Et si c’était vrai de Marc Lévy

 

 

 

Lauren est dans le coma, c’est indéniable. Mais elle est aussi dans le placard d’Arthur, un peu comme un fantôme, cela est tout aussi indéniable… Arthur, en tout cas, est bien obligé de l’admettre : il la voit, l’entend, la comprend et finit même par l’aimer. Mais que peut-on espérer d’un fantôme que l’on est le seul à distinguer ? On ne tombe pas amoureux d’un mirage, on ne force pas son meilleur ami à dérober une ambulance pour kidnapper un corps dans le coma, on ne ment pas à la police pour sauver une ombre, et pourtant… Marc Lévy signe ici un premier roman particulièrement grisant, qui s’amuse du lecteur et de ses certitudes, toujours avec légèreté : comme Arthur, on se laisse prendre au jeu de Lauren, et comme lui, on finit par se dire, entre deux rebondissements : Et si c’était vrai…

                 

  • Et si c’était vrai de Marc LévyMachine-à-écrire-500
  • Parution en 2000
  • Editions Robert Laffont
  • 268 pages

 

 

 

Avis de Camille

Dans la série « je découvre un auteur hyper connu pour la première fois » j’ai nommé Marc Lévy ! J’ai donc commencé par le commencement en lisant son premier livre Et si c’était vrai.

Même si je ne suis pas une très grande fan de ce style d’auteurs (bien que j’avoue avoir un petit faible pour Musso), j’avais envie de découvrir cet auteur que tout le monde connait.

Dans ce livre, Lévy nous raconte l’histoire de Lauren, une jeune femme presque médecin qui tombe dans le coma suite à un accident de voiture. La vie continue pour ses proches malgré le chagrin et sa mère s’occupe de relouer son appartement. C’est un jeune architecte nommé Arthur qui habite désormais chez Lauren. Tout se passe normalement pour Arthur jusqu’à ce qu’il découvre Lauren dans un placard. Rapidement il se rend compte qu’il est le seul à pouvoir voir la jeune femme mais aussi à pouvoir communiquer avec elle. Il apprennent à se connaitre tout en essayant de ne pas trop faire passer Arthur pour un fou auprès de ses proches…
Un jour Lauren apprends que sa mère a décidé de faire euthanasier sa fille car ses chances de sortir du coma sont proche de zéro. Arthur et Lauren vont devoir mettre en place bien des stratégies pour que le corps de Lauren reste tel qu’il est…

C’est une histoire pour le moins originale que nous raconte Marc Lévy. Elle est bien menée, en alternant simplement le « problème » de Lauren mais aussi la face cachée d’Arthur.

Les personnages sont intrigants et j’ai notamment beaucoup apprécié celui d’Arthur qui se dévoile au fur et à mesure.

Je me suis facilement laissée emporter par le livre et je l’ai terminé rapidement car il est très facile à lire et l’écriture est très fluide.

Le seul bémol que je trouve à ce roman est que les personnages tombent très (trop ?) vite amoureux. C’est vraiment le côté romance permanent qui m’a gênée. Mais je reconnais sans problème que cela fait partie du « package » des livres de Lévy. C’est juste moi qui ne suis pas adaptée à cela !!

Ceci dit c’est avec grand plaisir que je découvrirai d’autres œuvres de cet auteur.

Extrait du livre

 

« Rien n’est impossible, seules les limites de nos esprits définissent certaines choses comme inconcevables. Il faut souvent résoudre plusieurs équations pour admettre un nouveau raisonnement. C’est une question de temps et des limites de nos cerveaux. Greffer un cœur, faire voler un avion de trois cent cinquante tonnes, marcher sur la Lune a dû demander beaucoup de travail, mais surtout de l’imagination. Alors quand nos savants si savants déclarent impossible de greffer un cerveau, de voyager à la vitesse de la lumière, de cloner un être humain, je me dis que finalement ils n’ont rien appris de leurs propres limites, celles d’envisager que tout est possible et que c’est une question de temps, le temps de comprendre comment c’est possible. »

 

Note de Camille

4
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s