Croc-Blanc de Jack London

 

 

 

Fils d’une louve et d’un chien de traîneau, Croc-Blanc connaît bien la loi du Grand Nord : manger ou être mangé.
Sa rencontre avec les hommes, ces dieux faiseurs de feu sera décisive. Sous l’autorité de son premier maître, il devient chien de traîneau. Mais un autre maître, sanguinaire et brutal, l’engage dans de cruels combats et réveille sa sauvagerie. De l’instinct du loup ou de celui du chien, lequel l’emportera ?

                 

  • Croc-Blanc de Jack LondonMachine-à-écrire-500
  • Parution en 1946
  • Editions Hachette
  • 256 pages

 

 

 

Avis de Camille

C’est d’un grand classique jeunesse dont je vous parle aujourd’hui. Étonnamment je n’ai jamais été tentée de livre ce livre quand j’étais plus jeune. D’ailleurs je ne saurais même pas expliquer pourquoi soudainement j’ai eu envie de le lire !

Bref un petit mot sur l’histoire : Croc-Blanc est vient de naitre dans le Grand Nord et dès ses premières heures de vie il doit lutter pour sa survie. D’abord avec l’aide et la protection de sa mère mais rapidement il est seul.
Il fait l’expérience des hommes parfois bons parfois cruels. Ils découvre les autres animaux, ceux qu’il peut chasser, ceux dont il doit se méfier. Il doit aussi subir le climat du Grand Nord.
Tantôt chien de traineau, tantôt chien de compagnie ou chien de combat, on suit les aventures de Croc-Blanc de l’intérieur avec son propre point de vue.

J’ai trouvé la première partie plutôt lente et bien moins intéressante et rythmée que la seconde. Dans la globalité j’ai quand même aimé suivre Croc-Blanc dans sa découverte de la vie. Cela permet d’avoir un regard extérieur sur certaines attitudes que l’on peut avoir sans y penser.

L’histoire est contée du point de vue du chien, ce qui est assez déroutant au départ mais la plume de Jack London permet quand même de prendre beaucoup de plaisir à lire ce livre.

Croc-Blanc rencontre de nombreux personnages au cours de sa vie. Ils ont tous leur propre personnalité que ce soit les hommes ou les animaux. Du coup on ne s’y perd pas et on s’attache à certains d’entre eux même si on sait qu’ils ne sont que de passage.

Ce livre est un classique pour enfant/adolescent qui n’a pas le côté moralisateur auquel je m’attendais. Les choses mauvaises sont dénoncées autant que les bonnes sont mises en avant, c’est assez agréable. C’est ça la force de cette histoire selon moi.

Bref Croc-Blanc est un vrai bon livre qu’il n’est pas désagréable de lire une fois adulte même s’il est plutôt destiné à un public jeune. Ne serait-ce que pour savourer le style de Jack London.

Extrait du livre

 

« C’était la première fois qu’il voyait des hommes, mais d’une manière confuse, inexplicable, il sentait qu’il les connaissait. Pendant des siècles, les prunelles de braise de ses ancêtres avaient dansé autour des feux de camps allumés dans la nuit du Grand Nord par les animaux à deux pattes. »

 

Note de Camille

4
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s