Sans plus attendre de Kristan Higgins

 

 

 

Tic, tac, tic, tac. A 35 ans, encore célibataire et zéro bébé en vue, Honor est convaincue que son horloge biologique lui met la pression. Elle se résout à parler mariage à l’homme qu’elle aime depuis le lycée et avec lequel elle entretient une relation amoureuse extrêmement intermittente. Résultat ? Un refus gentiment emballé, mais sans équivoque. Déjà sonnée, Honor reçoit le coup de grâce quelques semaines plus tard, quand l’ex homme de sa vie annonce son mariage avec celle qu’elle considérait jusque-là comme sa meilleure amie. Prête à tout pour redonner un peu de tenue à son amour-propre ratatiné, Honor envisage cette fois un mariage de convenance et fait une proposition à un certain Tom Barlow, professeur d’anglais de Manningsport qui a désespérément besoin d’une green tord pour rester aux Etats-Unis. Sur le coup, l’idée lui semble géniale jusqu’à ce que la situation s’emballe et échappe totalement à son contrôle.

                 

  • Fin de mission de Phil Klay Machine-à-écrire-500
  • Parution en octobre 2015
  • Editions Mosaïc
  • 480 pages

 

 

 

Avis de Marine

Kristan Higgins fait partie des mes auteurs préférés. Ses romans sont de parfaits feel-good book. Que ce soit la couverture, la quatrième de couverture ou l’histoire en elle-même, tout ce qui compose les livres de cet auteur me plaît mais il arrive parfois qu’il y ait des ratés. C’est ce qu’il c’était passé avec le premier tome de la saga Blue Heron (à un détail près) que je n’avais que moyennement apprécié.

C’est pourquoi je ressentais une grande appréhension à l’idée de lire Sans plus attendre. La peur d’être déçue une seconde fois était forte, d’autant plus que le personnage d’Honor ne m’avait pas fait forte impression dans l’histoire précédente.

Une fois commencé, je n’ai pas pu reposer Sans plus attendre. J’ai retrouvé tout ce qui me faisait tant aimer Kristan Higgins.

C’est une visite chez son gynécologue qui va faire sonner l’alarme dans la tête d’Honor. Le compteur biologique tourne et l’homme qu’elle aime et avec qui elle passe du bon temps ne semble pas tenté par la proposition d’Honor de faire un bébé.

Derrière la carapace froide et dure se cache une femme sensible, en manque de confiance en soi mais surtout bourrée d’humour.

Celui qui va changer sa vie c’est Tom. Il a besoin d’une carte verte et elle d’avoir un bébé avant que ses ovules ne se dessèchent totalement. Ce n’est pas moi qui le dit mais elle.

Je vous laisse découvrir leur rencontre, leurs échanges, la relation qu’ils vont tisser ensemble. Vous en parler gâcherait le plaisir et ça serait un sacrilège ! C’est tellement drôle, mignon et tout et tout.

A un détail près ce n’est pas uniquement l’histoire d’Honor et de Tom. Derrière ce couple se cache une famille comme tout le monde en voudrait (ou pas) : les Holland. La famille d’Honor est un élément à part entière de l’histoire. Nombreux, présents et bruyants, les membres du clan Holland sont tous différents mais tous indispensables. Les voir interagir ensemble laisse place à des situations tantôt émotionnelles tantôt cocasses.

Il y aussi Charlie. Je vous laisse découvrir qui est ce jeune homme… Mais je peux quand même vous dire qu’il a toute sa place dans cette histoire. Vous ne pourrez que l’apprécier (enfin presque, il reste un ado…).

Si je devais tenter de vous citer un point négatif, je pourrai dire les non-dits entre notre couple principal. Mais allez savoir pourquoi j’ai réussi à leur pardonner. Tous les deux traînent quelques bagages et ils ont besoin d’avancer et de se (re)construire pour envisager un avenir serein. Ce qui a forcément entraîné des scènes pas si agréables pour moi lectrice au cœur tendre. Mais même dans ces moments là, j’arrivais à comprendre Honor et Tom. Entre deux paires de claques, je leurs aurais bien fait un câlin de réconfort.

Si vous ne connaissez pas encore Kristan Higgins, j’espère vous avoir donné envie de remédier à ce fait. A un détail près, ce n’est pas une romance, ce n’est pas une histoire de famille, ce n’est pas une histoire que l’on lit et que l’on oublie. A un détail près, c’est LE livre doudou par excellence. Peu importe le lieu et le moment, vous passerez à coup sûr un moment de lecture parfait et vous refermerez ce livre avec le sourire et le cœur rempli d’émotions. En y repensant, vous ne pourrez que soupirer de plaisir…

Extrait du livre

 

« Elle voulait qu’on lui fasse la cour, pas l’amour. Enfin, la cour puis l’amour, une fois la relation durablement établie. Elle avait lu tout ce qu’il fallait savoir sur le sujet : ne pas brûler les étapes ; ne pas jouer les allumeuses ; sexe prématuré = désastre assuré. »

 

Note de Marine

coup de coeur
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s