Landfall de Ellen Urbani

 

 

 

Ce matin de septembre 2005, la jeune Rose Aikens, dix-huit ans, s’apprête à rejoindre La Nouvelle-Orléans. Elle va porter secours aux sinistrés de l’ouragan Katrina. Mais sur la route, sa voiture quitte la chaussée et percute une jeune fille. Cette inconnue, morte dans l’accident, seule et sans le moindre papier d’identité, bientôt l’obsède. D’autant que dans sa poche se trouve la page d’un annuaire indiquant les coordonnées des Aikens. Rose n’a alors d’autre choix que de retracer pas à pas le parcours de la victime, à travers l’ouragan et une ville en ruine.

                 

  • Landfall de Ellen Urbani Machine-à-écrire-500
  • Parution en mars 2016
  • Editions Gallmeister
  • 304 pages

 

 

 

Avis de Marine

L’Amérique et tous ses états m’attirent de plus en plus au fil du temps et des livres qui passent. Je remercie grandement Léa et les éditions Gallmeister qui me permettent d’assouvir ce plaisir littéraire.

Landfall nous éloigne des grandes et petites villes du Nord américain pour nous emporter dans le Sud, à la Nouvelle-Orléans.

On suit le parcours de deux jeunes femmes. Une blanche, une noire. Deux vies et deux destins différents. Pourtant elles seront unies à jamais.

L’ouragan Katrina vient de ravager la Nouvelle Orléans.
Rose Aikens souhaitait venir en aide aux survivants en leur apportant quelques biens de première nécessité quand a eu lieu le drame. Elle était passagère dans le véhicule qui a mortellement percuté une jeune femme et qui a tué sa mère Gertrude Aikens. Cette accident a mis un point final à la courte vie de la jeune inconnue et sera le début d’une nouvelle vie pour Rose.

Obsédée par cette inconnue, Rose va marcher sur ses derniers pas, bien décidée à identifier cette jeune femme qui avait en sa possession une page d’annuaire téléphonique où apparaissent les coordonnées des Aikens.

Par alternance de voix, on remonte le temps avec Rose qui retrace le parcours de l’inconnue et de l’autre on découvre l’histoire de Rosebud «Rosie », survivante de l’ouragan Katrina et victime de l’accident qui lui a coûté la vie.

Avec en toile de fond, le désastre laissé par l’ouragan Katrina, Ellen Urbani a écrit un un roman de vie qui explore avec pudeur et justesse le sujet des liens familiaux pour ne citer que lui. Les deux jeunes femmes narratrices de Landfall laissent au lecteur une fenêtre ouverte sur leur vie passée et présente. J’ai fait la connaissance de deux personnes fortes, blessées par la vie mais qui ne se laissent pas aller à l’abandon.

Landfall est un excellent roman qui nous coupe du reste du monde pour nous immerger dès les premiers mots jusqu’au point final dans un maelström de vie et d’émotions.

 

10 ans gallmeister challenge.png

Extrait du livre

 

« Ce que Gertrude présentait comme un legs d’indépendance, Rose le recevait comme un héritage de solitude.

Elles se communiquaient leur amour en silence, par le biais de leurs mains, prenant l’initiative de la déclaration chacune à leur tour en serrant la paume de l’autre trois fois d’affilée, brièvement, une pression par syllabe : je-tai-meu.

Quand j’ai vu tous ces réfugiés qui marchaient sur le pont, je me suis rendu compte que le pire pour moi, ce serait la solitude. Je pense que s’il le fallait, je pourrais supporter d’être sans abri, mais pas d’être seule

Où se trouve le cœur, là est la maison.

Je ne veux pas prier pour être protégée des dangers, mais pour avoir la force de les affronter. Je ne veux pas supplier pour que cesse ma douleur, mais pour avoir le courage de la surmonter »

 

Note de Marine

5
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s