Celle qui en savait trop de Linwood Barclay

 

 

 

Pour arrondir ses fins de mois, Keisha Ceylon a eu LA bonne idée : troquer ses balais de femme de ménage contre une boule de cristal. Entre thème astral et marc de café, elle s’est fait une spécialité : faits divers et disparitions. Cinq mille dollars contre l’espoir de retrouver un être cher : certaines familles sont prêtes à tout. Et justement, Wendell Garfield est sans nouvelles de sa femme Ellie, volatilisée à la sortie du supermarché une semaine plus tôt. Aucun indice, la police piétine. La presse est en émoi. Wendell et sa fille sont affolés : l’heure est idéale pour l’arnaqueuse qui se prépare à livrer sa plus belle, sa plus troublante, sa plus dangereuse vision… Car, sans le savoir, la fausse voyante vient de frôler de très près une vérité meurtrière. Et de réveiller les instincts d’un tueur en liberté… Quand l’humour se mêle à l’angoisse : le nouveau coup d’effroi du créateur de frissons.

                 

  • Celle qui en savait trop de Linwood BarclayMachine-à-écrire-500
  • Parution en mars 2016
  • Edition J’ai lu
  • 345 pages

 

 

 

Avis de Marine

Il y a quelques semaines, j’ai tenté ma chance pour faire partie du jury qui participera à l’attribution du prix « J’ai lu Page des libraires ». J’ai eu le plaisir d’être sélectionnée.

Celle qui en savait trop fait partie de la première sélection. Ma première expérience avec Linwood Barclay ayant été très concluante il y a quelques années, je me suis fait une joie de la réitérer. Et je n’ai pas retrouvé le coup de griffe qui m’avait tant plu. Serait-ce parce que Celle en qui en savait trop était à la base une nouvelle qui a été rallongée ? Certaines choses ne devraient pas être modifiées si c’est pour perdre en qualité.

Avant de vous en dire un peu plus sur mon ressenti, je vais vous parler un peu de l’histoire qui était plutôt prometteuse.

Keisha Ceylon comme le dit si bien le résumé initial est une arnaqueuse. Elle gagne sa vie en se faisant passer pour une médium. Au fil des clients dupés, elle a aiguisé son talent.

Une conférence de presse télévisée est donné suite à la disparition d’Ellie Garfield. Son mari et sa fille réclame le retour de leur disparue. De nouveaux clients potentiels pour Keisha qui va s’empresser d’aller proposer ses services à cette famille éplorée. Mais tout ne va pas se passer comme prévu.

Le mensonge peut vite devenir vérité… Et tout faire basculer en un instant.

Sur le papier, l’histoire est prenante. Les premières pages se tournent vite et m’ont donné envie d’en savoir plus. Mais j’ai très vite déchanté. Le scénario bien que ficelé n’a rien de discret. On devine très vite le pourquoi du comment.

Les personnages auraient pu amoindrir ces révélations trop vites devinées si ils avaient été travaillés. Ils sont tous aussi creux et insipides les uns que les autres.
Leurs faits et gestes sont simplistes. Et je ne parle même des dialogues qui sont d’une platitude à faire peur. J’ai l’impression d’avoir lu une adaptation littéraire de telenovela.

Linwood Barclay ne s’est pas empêtré dans des descriptions qui aurait pu apporter un peu de cachet à l’histoire. Il est allé au plus simple pour convertir cette nouvelle en roman et ça se ressent. Je suis déçue par cette lecture qui aurait pu être bien meilleure je pense. Je réitérerais malgré tout l’expérience avec cet auteur car pour en avoir eu un aperçu avec Crains le pire, il a un vrai talent d’écriture.

Je remercie Jean-Marc du site On l’a lu et les éditions J’ai lu pour leur confiance.

Extrait du livre

 

« Sourd à ses reproches, Walker chercha la provenance des tirs. S’il parvenait à neutraliser la menace, il pourrait remettre Beth sur pied et la ramener en lieu sûr. Son sang n’avait fait qu’un tour en captant son appel radio. Après avoir lancé un SOS pour sa blessure, elle était restée à plat ventre afin de couvrir ses hommes en tirant sur l’ennemi. Quelle femme ! »

 

Note de Marine

2
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s