Dérapages de Danielle Thiéry

 

 

 

Un corps d’enfant, très déconcertant, est découvert sur une plage du Nord de la France. Un cas troublant, qui laisse totalement perplexes les médecins légistes. Même le commissaire Edwige Marion, qui dirige un important service de la PJ parisienne, n’a jamais rien vu de tel. Au même moment, Edwige Marion, récupère sa fille Nina, choquée et couverte de sang. Elle a fui Londres et sa soeur Angèle. Nina est mutique. Angèle et son mari, un scientifique renommé, ont disparu. Quels peuvent être les liens entre cet enfant mort noyé, une adolescente, et un scientifique spécialiste du génome humain… Commence pour la commissaire Marion une enquête complexe, aux ramifications internationales, et qui va vite sombrer dans l’horreur.

                 

  • Dérapages de Danielle Thiéry Machine-à-écrire-500
  • Parution en mai 2015
  • Edition Versilio
  • 373 pages

 

 

 

Avis de Marine

Dérapages est le vingtième roman de Danielle Thiéry, ancienne commissaire divisionnaire maintenant devenue une écrivaine reconnue.

La commissaire divisionnaire Edwige Marion est appelée sur une enquête un peu déroutante. Un corps difficilement identifiable va échouer sur la plage de Berck Plage. L’autopsie va révéler que le défunt est un enfant dans un corps de personne âgée. Ses caractéristiques génétiques troublent le légiste et les policiers.

Dans le même temps, Nina, la fille adoptive de la commissaire revient à Paris en état de choc sans bagage ni papier. Pourquoi a-telle quitté Londres ? À qui appartient le sang qui tâche ses vêtements ? Pourquoi Angèle et Sacha Azonov, les hébergeurs de l’adolescente semblent avoir disparu du paysage ?

En parallèle nous suivons Jennifer Loume. Un accident de voiture va propulser la jeune femme en enfer. Son bébé de 4 mois est kidnappé. Elle se retrouve forcée de retourner chez elle avec une enfant difforme et de l’allaiter. Ordre des ravisseurs, sous peine de voir son bébé mourir. Son domicile va devenir une prison, oubliée de tous.

Les trois histoires nous apparaissent comme liées dès les premières pages mais ce n’est pas pour autant qu’elles vont s’enchevêtrer rapidement ni qu’elles vont nous offrir de multiples rebondissements.

Les nombreuses références au passé de Marion deviennent lassantes et perturbantes pour un lecteur, comme moi, qui n’a jamais lu de livre l’ayant pour personnage principale. Je me suis vite retrouvée perdue dans tous ces rappels.

L’intrigue en elle même a pour sujet la génétique. Un sujet complexe qui ne me passionne pas des masses. Danielle Thiéry aurait pu rendre tout cela plus intéressant s’il n’y avait pas eu toutes ces longueurs et cette platitude. Je me suis crue dans un épisode de Julie Lescaut. Agréable à regarder à l’occasion quand on a fait le tour de toutes les chaînes de télévision et que la télécommande est tombée loin de nous. Mais à lire c’est une autre affaire…

Les personnages me sont apparus comme creux et ennuyeux. Tout comme les dialogues.

En somme un roman policier qui m’a déplu du début à la fin. En amatrice de roman noir et sanglant, je pense que que l’absence de ces «qualités» m’a gênée pour apprécier un peu plus ma lecture.

Je remercie Jean-Marc du site On l’a lu et les éditions J’ai lu pour leur confiance. Je suis mal à l’aise de donner un avis aussi négatif sur ce roman mais les goûts et les couleurs ne se commandent pas.

Extrait du livre

 

« Marion ne put s’empêcher de penser que les flics d’aujourd’hui ne ressemblaient plus à ce qu’elle avait connu à ses débuts, vingt ans auparavant. Des représentants de commerce, des golden boys, des gravures de mode, voilà ce qu’ils étaient devenus à l’exception de quelques résistants dont elle faisaient partie, farouchement arc-boutés sur leurs jean, leurs blousons douteux et leurs cheveux trop longs. Finalement (…), chez les flics il n’y a que les bagnoles qui ne changent pas. »

 

Note de Marine

2
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s