La Passe-miroir, tome 2 : Les Disparus du Clairdelune de Christelle Dabos

 

 

 

Officiellement introduite à la cour comme Vice-conteuse, Ophélie découvre les mondanités d’un univers où complots et tensions politiques sont à l’ uvre derrière les belles apparences. Entre l’arrivée de sa famille au Pôle et les exigences de Farouk, elle n’a d’autre choix que de s’appuyer sur Thorn, son énigmatique fiancé. Quand des nobles disparaissent les uns après les autres, la liseuse d’Anima doit user de ses talents pour mener l’enquête. Une mission qui va l’entraîner beaucoup plus loin que prévu, au c ur d’une vérité plus redoutable que tout ce à quoi elle s’était préparée…

                 

  • La Passe-miroir, tome 2 : Les Disparus du Clairdelune de Christelle DabosMachine-à-écrire-500
  • Parution en octobre 2015
  • Editions Gallimard Jeunesse
  • 560 pages

 

 

 

Avis de Camille

Dans ce deuxième tome on retrouve Ophélie toujours au Pôle essayant de comprendre les rouages de cette société de castes. Elle se trouve mêlée à l’enquête qui cherche à déterminer où sont passés les nobles qui se sont volatilisés sans laisser la moindre trace.

J’avoue avoir été un peu déçue, mais c’est sûrement car mes attentes étaient très grandes car j’ai vraiment aimé le premier tome. L’univers m’avait enchantée et c’est avec plaisir que je l’ai retrouvé dans ma lecture. Par contre, l’imagination de l’auteure est allée encore plus loin dans le second tome, parfois trop loin. Tout ces concepts à assimiler en seulement deux livres, j’ai eu du mal à m’y retrouver parfois.

La première moitié du livre est loooongue et pas grand chose ne se passe. Par contre j’ai eu du mal à poser le livre à la deuxième partie. C’est quand on commence à s’intéresser aux disparus que l’histoire démarre réellement.

Concernant les personnages, Ophélie est un peu plus affirmée ce qui ne lui fait pas de mal. Thorn est toujours aussi placide mais ça m’a bien plus. La tante d’Ophélie et Bérénilde se rélèvent et je les ai beaucoup plus appréciées dans ce tome. J’ai eu un coup de cœur pour Reynold qui doit être le seul personnage à m’avoir vraiment accrochée.

En conclusion je reconnais bien volontiers que le travail d’imaginaire est incroyable et l’auteur sait vraiment le faire partager à travers son écriture fluide et très agréable à lire. Par contre, je trouve cet univers mal servi par les personnages et par l’intrigue qui démarre trop lentement.

Extrait du livre

 

« Sans doute avait-il perçu son irritation, car il daigna enfin descendre son grand nez vers elle.
– Préfériez-vous m’entendre dire que je voudrais être votre raison de rester ? J’en doute. « 

 

Note de Camille

3
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s