L’Exquise Clarté d’un rayon de lune de Sarah Morgan

 

 

 

Ca-tas-tro-phi-que. Voilà qui caractérise parfaitement bien l’été qui s’annonce pour Elise Philippe, chef de cuisine surdouée. L’ouverture à Snow Crystal du café qu’elle doit diriger – son bébé, le projet de sa vie – ne cesse d’être repoussée à cause d’une succession d’incidents rocambolesques. Comme si le destin complotait pour lui pourrir la vie ! Heureusement, telle la meringue sur la tarte au citron, voilà que Sean O’Neil rentre au domaine. Le beau, le charismatique et troublant Sean… dans les bras duquel elle a passé la plus belle des nuits, l’été dernier. Oui, là, tout de suite, Sean pourrait être une distraction bienvenue et très, très sympathique. Une distraction de quelques heures, sans attaches ni lendemain. Après tout, ce n’est pas comme si elle risquait de tomber amoureuse, non ?

                 

  • L’Exquise Clarté d’un rayon de lune de Sarah Morgan Machine-à-écrire-500
  • Parution en octobre 2015
  • Editions Harlequin
  • 432 pages

 

 

 

Avis de Marine

Il a fallu attendre de très longs mois avant de pouvoir lire la suite de la série des Frères O’Neil. Et même si la patience ne compte pas parmi mes qualités, je peux dire que l’attente valait le coup.

L’Exquise Clarté d’un rayon de lune est encore meilleur que le premier tome (La Danse hésitante des flocons de neige). Les deux livres se lisent très bien indépendamment l’un de l’autre donc pas d’inquiétude à avoir si vous n’avez pas lu le précédent.

La station de Snow Cristal est la propriété de la famille O’Neil depuis plusieurs générations.

Elise et sa toque de chef ont quitté la France, après y avoir vécu de douloureux événements, pour venir s’installer à Snow Cristal. Elle est tombée sous le charme de tous les membres de la famille O’Neil qui le lui rendent bien. Pour elle l’amour n’est plus chose possible. Elle a tiré un trait sur ces sentiments qui pour elle sont synonymes de douleur et de déception.

C’était sans compter sur le retour de Sean O’Neil.

Depuis la magnifique mais seule et unique nuit qu’ils ont passé ensemble, le chirurgien orthopédique et la chef ne se sont que peu vus. Tout juste croisés.

Mais les problèmes de santé du plus bourru des O’Neil vont faire revenir Sean à Snow Cristal.

Sean a la sensation d’étouffer quand il revient auprès de sa famille. Sa vie à lui est à Boston, à l’hôpital, auprès de ses patients. Il ne veut pas reproduire ce que feu son père a vécu.

Depuis le décès de ce dernier, entre son grand-père et lui, les non- dits couvent et l’ambiance entre les deux hommes est lourde. À cela s’ajoute le poids des responsabilités familiales dont il se passerait bien. Ses frères s’en accommodent très bien mais pas lui.

C’est pourquoi en rentrant au domaine, il ne s’attendait pas à voir sa vie changer.

Élise et Sean sont partisans du « on ne s’encombre pas de sentiments ». Sean semble bien décidé à profiter du temps qu’il peut passer avec Élise le temps de son séjour au domaine. Mais c’est sans compter sur le caractère têtu et bien trempé de la jeune femme.

Non seulement elle ne veut pas lâcher les rênes du désir qu’elle ressent pour Sean mais elle était sur le point de voir son projet aboutir. Le café de Snow Cristal, son bébé, devait ouvrir très prochainement mais les travaux ne seront jamais terminé à temps pour l’inauguration. Alors il est hors de question qu’elle laisse son esprit papillonner. Elle doit se concentrer et trouver une solution à son problème. Il est inconcevable pour elle de décevoir la famille O’Neil qui l’a accueilli comme si elle faisait partie de la famille depuis toujours.

Sur fond de paysages idylliques, je me suis délectée de cette romance.

La famille O’Neil et les personnages secondaires sont aussi attachants les uns que les autres. La romance progresse doucement est c’est très appréciable. Les armures des deux allergiques aux sentiments s’abaissent au fil des pages jusqu’au dénouement final et j’ai adoré ça.

L’Exquise Clarté d’un rayon de lune n’a rien d’original en soi mais j’ai passé un excellent moment. Une romance comme je les aime. J’attends maintenant encore plus impatiemment la suite…

Extrait du livre

 

« – Je pense que je devrais t’épouser pour manger comme ça tous les jours.
Son cœur s’emballa malgré elle.
Mariage. Rien que le mot la rendait malade. Même après toutes ces années, elle avait des frissons et l’impression d’être suivie.
– Tu serais déçu, Cuisiner, c’est mon métier. Quand je suis seule à la maison, je me fais toujours une omelette ou un sandwich. »

 

Note de Marine

 5
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s