Avant d’aller dormir de S.J. Watson

 

 

 

À la suite d’un accident survenu une vingtaine d’années plus tôt, Christine est aujourd’ hui affectée d’un cas très rare d’amnésie : chaque matin, elle se réveille en croyant être une jeune femme célibataire ayant la vie devant elle, avant de découvrir qu’elle a en fait 47 ans et qu’elle est mariée depuis vingt ans. Son dernier espoir réside dans son nouveau médecin, Ed Nash. Celui-ci lui a conseillé de tenir un journal intime afin qu’elle puisse se souvenir de ce qui lui arrive au quotidien et ainsi reconstituer peu à peu son existence. Quand elle commence à constater de curieuses incohérences entre son journal, ce que lui dit son entourage et ses rares souvenirs, Christine est loin de se douter dans quel engrenage elle va basculer. Très vite elle va devoir remettre en question ses rares certitudes afin de faire la vérité sur son passé… et sur son présent.

                 

  • Avant d’aller dormir de S.J. Watson Machine-à-écrire-500
  • Parution en mai 2011
  • Editions Sonatine
  • 400 pages

 

 

 

Avis de Marine
Entre le livre de S.J Watson et moi, ça a très mal démarré. J’ai bien failli ne jamais lire ce livre.
Lors d’une petite excursion à la médiathèque, je me suis arrêtée devant les livres audio. Parmi les quelques œuvres proposées, il y avait Avant d’aller dormir. Résumé alléchant, titre intriguant, je l’ai emprunté et j’ai commencé à l’écouter. Et là, catastrophe! J’étais totalement en dehors de l’histoire. Il m’était impossible de m’imprégner de la voix de la narratrice. Ni une, ni deux, j’ai stoppé l’écoute pour la reléguer au plus bas de la pile de mes emprunts.Les mois ont passé. Lors d’un moment d’ errance dans une brocante, je suis tombée sur Avant d’aller dormir en format papier. Prix bas, résumé toujours aussi intriguant, je ne me suis pas fait prier, je l’ai acheté. Mais le pauvre livre a prit la poussière de très longs mois avant de sortir de ma PAL. Il a même failli en sortir pour repartir entre de meilleures mains. Mais je ne sais pas pourquoi, l’envie m’a prise de le découvrir. Et je ne peux pas dire que c’est grâce aux quelques avis que j’ai pu lire dessus. Avant d’aller dormir n’a pas une si bonne côte auprès des lecteurs.

Vous l’aurez compris, une longue histoire nous lie Avant d’aller dormir et moi. Et j’espère que mon avis à venir ( ENFIN, vous devez penser), vous donnera envie de lire ce livre qui a été une très bonne surprise de fin d’année pour moi.

S,J Watson a écrit un thriller psychologique prenant de la première à la dernière page.

Christine se réveille tout les matins en oubliant qui elle est. Dix huit ans plus tôt, elle a été victime d’un accident qui l’a rendu amnésique.

Aujourd’hui âgée de 47 ans, elle se réveille avec l’esprit de la jeune étudiante qu’elle a été avant de se rendre compte qu’elle ne reconnaît pas son environnement ni l’homme qui dort à ses côtés.

Quotidiennement, son mari Ben, lui parle de son passé et de l’accident qui l’a rendu amnésique.

Un jour un objet sonne dans un sac. Son sac. Son téléphone. Tout les deux inconnus pour Christine.
Hésitante, elle prends la communication et un certain docteur Nash se présente à elle comme son médecin, spécialiste des troubles de la mémoire. Il lui demande d’aller chercher la boite à chaussures cachée dans son armoire, elle y trouvera un journal.

Dans ce journal, Christine va y découvrir le récit de ses journées, écrit avec minutie et détails.

S.J Watson m’a tenu en haleine du début à la fin. On alterne entre la lecture du journal et le moment présent.

Chaque petit détail prends de l’importance. Christine va peu à peu avoir des bribes de souvenirs et va se rendre compte que certaines choses ne collent pas. Pourquoi son mari lui ment-il? Est-ce vraiment pour la protéger?

Avec Christine, nous allons petit à petit rassembler les pièces du puzzle. Si elle ne s’en souvient pas et est obligée de tout consigner dans son journal, moi j’ai tout retenu et j’ai été incapable de reposer le livre avant la fin.

Avant d’aller dormir ne se lit pas, il se vit. On se mets sans même sans rendre compte à la place de Christine, ce qui vous vous en doutez n’est pas de tout repos.

La troisième partie du livre est époustouflante. Je n’ai rien vu venir. De révélations en révélations, l’auteur nous offre un final à couper le souffle. J’en redemande encore d’ailleurs. Cette fin ouverte est insoutenable. Une suite s’impose.

En définitive, l’attente valait vraiment le coup. Si vous êtes amateur de thriller psychologique, Avant d’aller dormir est fait pour vous. Certains se sont plaints d’un récit répétitif mais si vous faites bien attention, des petit détails qui sont tout sauf anodins viendront briser la pseudo monotonie de votre lecture…

Extrait du livre

 

« Nous changeons toujours les faits, nous réécrivons toujours l’histoire pour nous rendre la vie facile, pour la faire coincider avec la version des événements que nous préférons. Nous le faisons automatiquement. Nous inventons des souvenirs. Sans y penser. Si nous nous répétons suffisamment souvent que quelque chose a eu lieu, nous finissons par le croire, et ensuite nous pouvons nous en souvenir »

 

Note de Marine

 5
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s