L’Âme du Mal de Maxime Chattam

 

 

 

Abandonnés au fond de la forêt ou de hangars vétustes, des cadavres comme on n’en a jamais vu, mutilés de façon rituelle, porteurs de messages cabalistiques semblables à ceux que laissait derrière lui le Bourreau de Portland, avant qu’une balle dans la tête ne vienne à bout de sa carrière… Le tueur serait-il revenu d’outre-tombe ? S’agit-il d’une secte particulière qui prélève toujours les mêmes morceaux du corps de ses victimes pour d’étranges cérémonies ? Des bibliothèques ésotériques aux égouts de la ville, l’inspecteur Brolin et une jeune étudiante en psychologie plongent dans une enquête infernale, tandis que la police scientifique et la médecine légale se perdent en conjectures. Et peu à peu des brumes mystérieuses de la Willamette River va surgir un secret effroyable que nos deux limiers devront affronter au péril de leur âme. L’Âme du Mal : un suspense implacable, un rythme palpitant, des découvertes hallucinantes, un dénouement spectaculaire et jusque-là, pour le lecteur, pas une seconde de répit.

                 

  • L’Âme du Mal de Maxime ChattamMachine-à-écrire-500
  • Parution en 2002
  • Editions Michel Lafon
  • 528 pages

 

 

 

Avis de Camille

Maxime Chattam est un monument dans l’univers du thriller. Et j’avoue que jusqu’à maintenant je n’avais jamais lu un de ses livres. Il m’a donc fallu attendre que Marine m’offre L’Âme du Mal pour que je me lance enfin !

Bien entendu, je me suis régalée de bout en bout !

Le Bourreau de Portland signe ses crimes en brûlant le front de ses victimes. Il est tué par l’inspecteur Brolin qui le surprend en plein méfait.

Un an plus tard, un nouveau cadavre est découvert. Même signature du meurtre. Pourtant ce détail n’a jamais été communiqué à la presse et très peu de personnes sont au courant. Le Bourreau de Portland est revenu d’entre les morts ? Y aurait-il plusieurs Bourreaux de Portland ? Brolin est chargé de l’enquête.

Ce roman pourrait constituer un parfait scénario pour la série Esprits Criminels. J’ai eu autant peur en lisant certains passages que lorsque je regarde un épisode de la série.

L’alternance entre les crimes, les phases d’enquête et les phases de vie des personnages est parfaite. Cela donne un peu de répit au lecteur qui tremble derrière son bouquin !

J’ai beaucoup aimé être dans la tête de tous les personnages, même dans celle du tueur bien que l’on ne sache pas de qui il s’agit. Cela donne un autre éclairage à l’enquête et aux relations qui lient les personnages.

Il n’y a pas de longueur dans l’histoire et on ne s’ennuie jamais. L’histoire est très bien découpée par chapitres et on suit toujours très bien ce qu’il se passe.

Le seul bémol que je peux trouver est que parfois il y a trop de détails techniques qui n’apportent pas grand chose à l’histoire.

J’ai découvert un style d’écriture qui me plait et quand j’aurais fini d’avoir des frissons en pensant à ce livre, je pense que je me lancerai dans les suivants de la Trilogie du Mal !

Extrait du livre

 

« Pour qu’un homme devienne pareil monstre, il doit passer par différentes étapes, et ne se met à tuer que lorsque ses pulsions de mort deviennent trop fortes, intenables. Il tue alors selon un schéma bien précis, celui qu’il a longuement élaboré, celui-là même qu’il a tant et tant répété dans son esprit qu’il en est devenu cette obsession qui l’a amené à commettre son premier meurtre. C’est un cercle particulièrement vicieux. Et on ne peut maquiller ce schéma, c’est « sa raison » de tuer, la condition de satisfaction nécessaire pour qu’il dépasse l’horreur de ce qu’il fait et n’en considère que le plaisir qui en découle. Changer ce fantasme, cette signature, reviendrait à changer l’individu, tout ce qui l’a amené à tuer, c’est impossible. »

 

Note de Camille

 5
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s