Kara Gillian, Tome 1 : La Marque du Démon de Diana Rowland

 

 

 

Son métier : flic. Son hobby : invoquer des démons.

Kara espérait utiliser ses pouvoirs pour arrêter un tueur en série. Mais son invocation n’a pas eu l’effet escompté : Rhyzkahl, un seigneur démon à la beauté surnaturelle, est apparu dans sa cave. La jeune femme est partagée entre la peur et le désir que cet être éveille en elle. Peut-elle lui demander son aide pour arrêter un meurtrier qui a déjà pris la vie et l’âme de treize personnes ? Kara est la seule à pouvoir résoudre cette énigme, mais avec Rhyzkahl qui hante ses rêves et un charmant agent du FBI qui surveille ses moindres faits et gestes, elle risque d’être complètement dépassée…

                 

  • Kara Gillian,Tome 1 : La Marque du Démon de Diana RoMachine-à-écrire-500wland
  • Parution en mars 2012
  • Editions Milady
  • 480 pages

 

 

 

Avis de Marine
Je crois que si je n’avais pas reçu le premier tome de Kara Gillian lors d’un SWAP je n’aurais jamais fait cette belle découverte. Alors un grand merci à Moko de Petits blablas entre nous.

Kara Gillian est une jeune inspectrice de la brigade criminelle. Mais pas que… Elle est aussi une invocatrice de démons.

Lors d’une incantation, Kara a la mauvaise surprise de voir apparaître à la place du démon invoqué, un démon aussi magnifique que puissant: Un seigneur. La clémence n’est pas une de ses qualités mais le démon laisse la vie sauve à l’invocatrice avant de disparaître mais pas avant de lui avoir laissé un souvenir impérissable…

Kara n’a pas le temps de réfléchir à ce qu’il vient de se passer qu’elle est appelée sur une scène de crime.

Un corps a été retrouvé atrocement mutilé avec un étrange symbole gravé dans la peau. Ce meurtre n’est que le dernier en date d’une longue lignée. En arrivant sur les lieux, l’inspectrice remarque immédiatement les traces arcaniques qui gravitent autour de la dépouille.

Kara a la certitude que le tueur au symbole a recommencé a tuer après des années d’absence et qu’il va continuer jusqu’à assouvir son lugubre dessein.

Aucun temps mort pour l »invocatrice et pour le lecteur. En plus d’être aux trousses d’un tueur, elle va devoir faire face à l’échec de sa dernière invocation et à l’arrivée du Seigneur Rhyzkhal .

La marque du démon est plus un polar fantasy qu’un livre de bit-lit mais il n’en est pas moins bon pour autant. Au contraire…

L’enquête mené par Kara est un parfait mélange entre le réel et le surnaturel. Et les deux s’entremêlent à merveille. On a l’habitude de voir les personnages secondaires nier l’existence de faits surnaturels et ici c’est tout le contraire. Chacun a sa manière accepte les faits et essaie de les comprendre pour le bien des investigations. Et je trouve ça génial.

Une petite touche de romance vient agrémenter l’histoire pour mon plus grand plaisir.

Rhyzkhal n’est pas le seul bel homme à faire partie de la vie de Kara. L’agent spécial Ryan Kristoff vient compléter le tableau. Autant j’ai adoré le Seigneur démon, autant l’agent du FBI ne m’a pas fait succomber. Aussi charmant soit-il. Je l’ai trouvé assez fade et sans réel magnétisme. Peut-être que dans le second tome, l’auteure me le fera voir sous un jour nouveau.

Car oui, je compte bien lire la suite.

Diana Rowland a réussi m’emporter du début à la fin. Les pages se tournent sans que l’on s’en rende compte ( à condition d’arriver à avoir du temps pour lire).

Cette saga est une très belle surprise. En plus d’être originale, car les démons ne sont pas monnaies courantes dans la bit-lit, ce premier tome est parfaitement écrit. Si vous êtes à la recherche d’une nouvelle série du genre, n’hésitez pas, vous ne serez pas déçu.

 

Extrait du livre

 

 » Kara! s’exclama ma tante, sur un ton qui me fit l’effet d’une gifle. Raconte-moi ce qui s’est passé.

Je poussai un gémissement et laissait ma tête retomber sur le comptoir. Cela fit un bruit sourd.

– J’ai couché avec lui.. Enfin, il m’a baisée. Non, on a baisé. Et merde.

Comme elle restait muette, je finis par lever légèrement la tête pour l’observer derrière ma frange. Le regard dans le vide, elle se mordillait la lèvre inférieure.

-Qu’a-t-il dit? demanda-t-elle au bout d’un moment.

– Quand? Avant, pendant ou après?

Elle partit d’un petit rire sec.

– J’imagine sans mal ce qu’il a dit pendant : « Oh oui, mon chou, c’est bon! » ou quelque chose de ce style.

Je lui adressai un sourire contrit.

– Pas vraiment, mais je suppose que ça n’a pas d’importance.

– Alors qu’est-ce qu’il a dit après, petite effrontée?

Je me redressai.

– Qu’il savait que ce n’était pas lui que j’avais appelé.

Elle fronça davantage les sourcils.

– Et ensuite?

– Il s’est rhabillé et m’a confié : « Kara Gillian, tu peux m’appeler chaque fois que tu en as besoin ». Puis il a disparu.

Tessa s’approcha de l’évier et fit couler de l’eau dans sa tasse. Elle me tournait le dos.

– Bizarre, commenta-t-elle enfin. »

 

Note de Marine

 5
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s