La Dernière Lettre de son amant de Jojo Moyes

 

Deux époques, deux destins de femmes.

Jennifer vit dans une cage dorée sur la Riviera pendant les années 1960. Depuis son accident de voiture, elle a perdu la mémoire… jusqu’au jour où cette femme mariée redécouvre les lettres de son amant.

Quarante ans plus tard, Ellie retrouve cette correspondance amoureuse. Au fil de son enquête, la jeune femme va reconsidérer sa conception de l’amour et surtout son histoire avec un homme marié. La dernière lettre changera leur vie à jamais.

jojo

Avis de Marine

J’ai découvert la plume de JoJo Moyes en lisant son magnifique livre: Avant toi. Un véritable coup de cœur qui a réussi à me tirer quelques larmes. La barre était donc placée très haut.La dernière lettre de son amant est un roman qui nous emporte dans deux époques bien différentes, avec deux femmes, deux histoires d’amour contrariées.

Ellie est une journaliste trentenaire de notre époque qui a une vie amoureuse compliquée. Elle vit une relation avec John, un homme marié qui est loin de lui donner ce que toute femme veut : une belle histoire d’amour.

En fouinant dans les archives de La Nation, le journal pour lequel elle travaille, la jeune femme va découvrir des lettres d’amour datant d’un autre temps. Elle va tout faire pour retrouver la destinataire de ces missives.

Années 60: Jennifer « Jenny » Stirling est une jeune femme mariée à un riche homme d’affaire.

On rencontre Jennifer à l’hôpital à la suite d’un accident de voiture. Plus aucun souvenir ne lui revient.

Jenny se retrouve dans une vie qui ne semble pas lui correspondre. Un mari froid et distant, une maison et des amis plus opulents les uns que les autres.

La mémoire finit par lui revenir par bribes et Jennifer va se souvenir de celui qui a changé sa vie à tout jamais: Anthony O’Hare.

On alterne entre le vécu avant l’accident et l’après accident. Il est un peu difficile de s’y retrouver au départ mais on prend vite ses marques.

J’ai eu un peu de mal au début à m’imprégner de l’histoire de Jennifer. Je trouvais ça un peu long. Pourtant son histoire et son personnage m’ont touchés. Je ne saurais dire à quel moment j’ai été totalement emportée par l’histoire de ces amants maudits mais une fois fait, je ne reposais que difficilement mon livre.

Les quelques parties du livre consacrées à Ellie m’ont beaucoup moins emballées. Je n’ai pas apprécié son personnage. Je l’ai trouvé hautaine et désagréable. Son histoire avec John ne m’a pas du tout émue.

Mais je dois reconnaître que son travail de journaliste et la magnifique plume de JoJo Moyes ont permis d’apporter une magnifique fin à La dernière lettre de son amant.

Ce livre est une ode à l’espoir, à l’amour.

Encore une fois, l’auteure a réussi à m’émouvoir, à me faire rêver et à espérer. Ce n’est pas tout à fait un coup de cœur mais on n’en est vraiment pas loin du tout. Je lirais sans hésitation les autres livres de JoJo Moyes. Son écriture est magique.

Extrait du livre

« Mon cher et unique amour,

Je pensais tout ce que je t’ai dit. J’ai compris que la seule façon d’avancer, c’est que l’un de nous deux fasse un choix difficile.

Je n’ai pas autant de force que toi. Lors de notre première rencontre, je pensais que tu étais une petite chose fragile que je devais protéger. À présent, je me rends compte que je me trompais sur toute la ligne. Tu as plus de force que moi. C’est toi qui parviens à vivre avec la possibilité d’un amour comme celui-ci et le fait que jamais on ne nous le permettra.

Je te demande de ne pas me juger pour ma faiblesse. La seule façon pour moi de supporter la situation est d’être dans un endroit où je ne te verrai plus et où je n’aurai plus à redouter de t’apercevoir en sa compagnie. J’ai besoin de me trouver quelque part où les dures nécessités de la vie m’empêcheront de penser à toi, minute après minute, heure après heure. Ici, c’est impossible.

Je vais accepter ce travail. Je serai sur le quai numéro 4, à Paddington, à 19 h 15 vendredi soir, et rien au monde ne pourrait me combler plus de joie que si tu trouvais le courage de partir avec moi.

Si tu ne viens pas, je saurai que, quoi que nous ressentions l’un pour l’autre, ce n’était pas assez fort. Je ne t’en blâmerai pas, mon amour. Je sais que ces dernières semaines ont fait peser beaucoup de pression sur tes épaules – je la ressens moi-même. Je ne supporte pas l’idée d’avoir pu te causer de la peine.

J’attendrai sur le quai à partir de 18 h 45. Mon coeur et mes espoirs sont entre tes mains.

B. »

Note de Marine

5
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s